Le Comité Mahorais de Coordination de l’emploi et de la Formation Professionnelle (CMCEFP)

 

Le 13 juillet 2015, sous la présidence conjointe du Préfet et du Président du Conseil Départemental, s’est tenu une session plénière du Comité Mahorais de Coordination de l’emploi et de la Formation Professionnelle (CMCEFP) qui vise à favoriser la concertation entre les différents acteurs afin d’assurer la meilleure coordination possible des politiques de formation professionnelle et d’emploi. Au cours de ce CMCEFP et, afin de développer les compétences de la main d’œuvre au regard des besoins du territoire, il a été acté plusieures choses importantes :

la création du Centre de formation des apprentis (CFA) académique hors les murs, la création de la plateforme  partenariale  de  lutte  contre  l’illettrisme  et  l’analphabétisme.  Relancer  la  mobilisation  collective  en  faveur  de l’apprentissage, lutter contre l’illettrisme et l’analphabétisme, rapprocher les jeunes des entreprises, ces trois axes forts apparaissant comme une priorité doivent permettre aux jeunes d’accéder à l’emploi à Mayotte.

Conformément aux engagements pris dans le document stratégique Mayotte 2025 , un ciblage accru des formations en rapport avec les besoins  du  territoire  et  les  métiers  en  tension  pour  favoriser  l’emploi  de  tous  est  réalisé.  Il  s’agit  de  développer  la  formation professionnelle en alternance en transposant les dispositions du code de travail métropolitain en matière d’apprentissage et de contrat de professionnalisation ; en poursuivant le soutien au bataillon du service militaire adapté (BSMA) , en encourageant une implication des entreprises dans la formation en alternance et, en créant un centre de formation et d’apprentissage public d’ici 2020.

Actuellement, sont implantés, sur le territoire, 4 Unités de formation des apprentis  (UFA), dans les communes de Chirongui, Kaweni, Kahani, Dzoumogné rattachés à des établissements scolaires de l’éducation nationale. Afin de sécuriser juridiquement l’existence des UFA, il est apparu indispensable de mettre en place une structure juridique unique reconnue par la réglementation du travail applicable à Mayotte.

Le centre de formation des apprentis (CFA) répond à cette ambition. Afin d’être rapidement opérationnel, le lycée de Dzoumogné sera le support juridique du CFA. Cet outil s’inscrit dans le cadre de la volonté du gouvernement, et du ministère du travail notamment, de relancer l’apprentissage pour permettre  l’insertion  professionnelle  de  la  jeunesse,  grâce  à  l’engagement  collectif  de  l’Etat,  des  collectivités  dont  le  Conseil Départemental et de l’ensemble des partenaires du monde du travail.
Il  s’agit  de  fédérer  l’ensemble  des  unités  de  formation  par  apprentissage  du  département  et  de  lier  des  partenariats  nécessaires notamment avec les chambres consulaires, les organisations professionnelles des salariés et des employeurs, les différents acteurs du monde économique et les services de l’Etat,

Naturellement , si  une  initiative  conjointe  des  chambres consulaires venaient  à  être proposées, l’État  accompagnera  cette  nouvelle démarche en complémentarité avec celle qui est aujourd’hui mise en œuvre. Au cours de ce CMCEFP, il a été également présenté l’état d’avancement de la démarche actuellement mise en œuvre sur le territoire en vue de la création de la plateforme partenariale de lutte contre l’illettrisme et l’analphabétisme.

A ce titre, le CMCEFP a été consulté sur le schéma directeur de.la plateforme partenariale de lutte contre l’illettrisme et l’analphabétisme, issu  d’une  concertation  large  avec  les  partenaires  et  institutionnels  œuvrant  dans  le  champ  de  la  lutte  contre  l’illettrisme  et l’analphabétisme  à  Mayotte.  Cette  consultation  a  un  enjeu  majeur  puisqu’elle  va  permettre  d’acter  les  principes  directeurs  de gouvernance, d’activités et de financement de la future plateforme . Du schéma directeur validé en CMCEFP sera décliné un plan d’actions opérationnel à 5 ans, qui fera l’objet d’une présentation à la commission de lutte contre l’illettrisme et l’analphabétisme (CLIA) en septembre 2015

Mayotte 2025, une ambition pour la République

Mayotte 2025, une ambition pour la République

Le Gouvernement a souhaité installer une démarche partenariale inédite : le projet « Mayotte 2025 », fruit d’une réflexion collective avec les forces vives de l’État, les élus et la société civile. Le document stratégique « Mayotte 2025 » dégage les priorités pour le développement de l’île. Il fixe six axes qui seront le reflet du plan gouvernemental en faveur de l’emploi et de la croissance pour les outre-mer et fera l'objet d'un suivi et d'une évaluation régulière.

Télécharger le document :

> Mayotte 2025 Une ambition pour la République - document stratégique - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,20 Mb