Communiqués de presse publiés en 2015

STATION D'EPURATION DU BAOBAB Risque temporaire de nuisances olfactives, levée de l'interdiction de baignade

 
 

Suite aux problèmes techniques qu'a connu la station d'épuration du baobab en février dernier, entraînant des rejets d'eaux usées non traités dans la mangrove et l'interdiction de baignade entre le port de Mamoudzou et la plage d'Arantébé, les services de l'Etat et le SIEAM ont mobilisé d'importants moyens pour rétablir une situation normale.

 

Les déversements dans le milieu intervenus le 17 février ont ainsi pu être stoppés dès le vendredi 20 février 2015, et les deux files de l'installation sont aujourd'hui en fonctionnement, permettant le traitement de l'ensemble des effluents collectés sur la commune de Mamoudzou.

 

Compte tenu des résultats des contrôles effectués sur les eaux de baignade des plages de Mamoudzou le mardi 24 février 2015 qui n'ont pas révélé de pollution microbiologique en lien avec cet événement, des conditions climatiques favorables et de la remise en fonctionnement de la filière de traitement de la station du Baobab, l'interdiction de baignade est levée.

 

Dans le cadre du retour à un fonctionnement normal de l'ensemble des installations, les boues d'épuration produites, extraites et stockées sur site durant cet épisode vont faire l'objet d'un traitement par malaxages avec incorporation de sable avant d'être exportées vers l'Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) de Dzoumogné. Cette opération, réalisée sur le site du Baobab, pourra occasionner temporairement des nuisances olfactives. Elle ne constitue toutefois aucun risque pour la santé humaine.