Communiqués de presse diffusés en 2017

Voeux du Préfet de Mayotte, Frédéric VEAU pour l'année 2017

 
 
Voeux du Préfet de Mayotte, Frédéric VEAU pour l'année 2017

A l’aube de l’année 2017, je souhaite vous présenter mes vœux les meilleurs, et les plus chaleureux, de bonne et heureuse année, faite de réussite, de bonheur et de joie, pour chacune et chacun d’entre vous, pour tous ceux qui vous sont chers, pour Mayotte et pour chacune et chacun des mahorais.

Mes chers concitoyens de Mayotte,

Dans quelques heures, l’année 2016 s’achèvera. Cette année laissera à la France des souvenirs douloureux.

Souvenirs douloureux car notre pays, a à nouveau été touché par la violence terroriste, qui a fait de trop nombreuses victimes. Ces crimes, ciblés ou aveugles, ont bouleversé chacune et chacun d’entre nous. Face à cette menace, il est indispensable maintenir un haut niveau de vigilance et de mobilisation pour protéger tous les français. C’est en ce sens que l’Etat agit au plan international, au plan national et ici à Mayotte. Car ce sont les vies de nos concitoyens qui sont visées. C’est aussi notre démocratie et ses valeurs de liberté, de respect et de tolérance, que nous devons défendre.

Mayotte a connu en 2016 des événements marquants et pour certains, difficiles. Je pense aux mouvements sociaux du premier semestre, je pense à la pression migratoire, aux phénomènes de « décasages » et à l’occupation de la Place de la République, je pense aussi à la montée de la délinquance et de l’insécurité, en ville, dans les domiciles, sur les routes ou encore dans les zones de loisirs. Je pense aussi à la crise de l’eau que nos concitoyens du sud vivent tout particulièrement en ce moment.

A chaque fois, l’Etat se mobilise pour apporter les réponses appropriées. Dans le domaine social, le relevé de conclusions du 3 juin 2016 a jeté les bases d’une approche plus favorable concernant la prise en compte des services faits par les anciens fonctionnaires de la collectivité de Mayotte, qui ont directement contribué à bâtir notre service public. L’Etat a adopté une ligne équilibrée entre fermeté et humanité, pour gérer les conséquences de la pression migratoire. En 2016, plus de 22.000 personnes en situation irrégulière auront été reconduites, dans la dignité. Par le plan sécurité, l’Etat a aussi apporté une réponse volontariste à la croissance de la délinquance et les chiffres de 2016 montreront une diminution des cambriolages.

Mais je veux aussi retenir de 2016 des signaux positifs et encourageants pour Mayotte :

je pense à la vigoureuse relance du logement social,

je pense à l’ouverture de la ligne aérienne directe vers Paris - ce vieux rêve de nos anciens est aujourd’hui réalité,

je pense à la mise en service d’un nouvel amphidrome à la taille inégalée,

je pense à la mise en chantier du nouvel hôpital de Petite Terre.

Je veux aussi évoquer la visite de la ministre des outres-mer, Mme Ericka BAREIGTS qui, à la fin du mois de septembre, a permis de mettre en relief et de saluer la forte mobilisation des collectivités locales, des élus, des partenaires socio-professionnels et des associations pour réussir, ici à Mayotte, dans la voie d’un développement économique, social et humain harmonieux.

Avec 3 échéances électorales, 2017 sera une année de choix démocratique pour notre pays et pour Mayotte. Mais 2017 sera aussi, pour notre département, une année d’action publique, une année de mobilisation de l’Etat en partenariat avec les élus et les différents acteurs publics et privés de notre île.

Avec les services de l’État, je continuerai à travailler sur 3 priorités essentielles :

  • La sécurité et son corollaire, la prévention de la délinquance, qui sont des conditions de base du développement ;
  • La gestion de la pression migratoire en maintenant un effort particulier de lutte contre l’immigration clandestine tout en poursuivant sans relâche les efforts de coopération régionale en direction de nos voisins ;
  • Enfin, le développement économique et social de Mayotte qui dispose d’un cadre d’ensemble, le programme Mayotte 2025, qui sera appelé à être complété par le plan de convergence prévu dans le projet de loi égalité réelle.

Pour favoriser ce développement économique et social, il nous revient d’être particulièrement attentifs au bon déroulement des investissements de l’Europe, de l’Etat et des collectivités locales. Ces investissements sont le véritable moteur de l’activité et de l’emploi. Nous devons veiller aux enjeux de l’égalité réelle, à faire progresser dans l’éducation, dans l’accès aux soins, dans l’accès aux besoins de tous les jours, dans le domaine social. Nous achèverons en 2017les travaux pour l’application à Mayotte du code du travail de droit commun. Avec les collectivités locales, Conseil départemental et communes, nous aurons aussi encore de nombreux défis à relever pour notre jeunesse et pour l’enfance.

Mes chers concitoyens, vous le voyez, les défis pour 2017 à Mayotte sont nombreux. Il s’agit de faire progresser et de consolider la départementalisation, cette voie que vous avez choisie au sein de la République, avec ses valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

A l’aube de l’année 2017, je souhaite vous présenter mes vœux les meilleurs, et les plus chaleureux, de bonne et heureuse année, faite de réussite, de bonheur et de joie, pour chacune et chacun d’entre vous, pour tous ceux qui vous sont chers, pour Mayotte et pour chacune et chacun des mahorais.

Vive la République ! Vive la France !

> Voeux 2017 (30 12 2016) - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb

²

 
 

A lire également :