Communiqués de presse diffusés en 2017

12ème réunion du comité de suivi de la ressource en eau

 
 
12ème réunion du comité de suivi de la ressource en eau

Au rythme de consommation actuel et sans nouvelles pluies, les réserves seront épuisées le 01 mars 2017 pour la retenue collinaire de Combani tant que les tours d’eau d’1 jour sur 3 sont conservés et, fin février 2017 pour la retenue collinaire de Dzoumogné.

Ce mercredi 11 janvier 2017, le comité de suivi de la ressource en eau s’est réuni pour la 12ᵉ fois, présidée par le Préfet de Mayotte, M. Frédéric Veau, afin de faire le point sur la ressource en eau sur le territoire, sur l’organisation et les conséquences des tours d’eau ainsi que les décisions mises en œuvre dans le cadre de crise actuelle et sur les mesures prises dans le cadre de la rentrée scolaire et des conditions d’ouverture des établissements scolaire des 8 communes du sud.

D’un point de vue météorologique les pluies épisodiques de ces derniers jours, qui restent en dessous du seuil habituel pour la même période, ont permis de gagner 4 jours d’autonomie pour les communes du sud concernées par les tours d’eau.

Au rythme de consommation actuel et sans nouvelles pluies, les réserves seront épuisées le 01 mars 2017 pour la retenue collinaire de Combani tant que les tours d’eau d’1 jour sur 3 sont conservés et, fin février 2017 pour la retenue collinaire de Dzoumogné.

Il apparaît donc que la mise en place des tours d’eau est indispensable pour préserver le plus longtemps possible les ressources d’eau pour les communes du sud. L’effort consentit par la population des communes du sud, dont le préfet mesure l’ampleur, a permis de reporter à plusieurs semaines la date d’épuisement de la retenue collinaire de Combani sans pluie. Les retenues sont à ce jour à 14,65 % de remplissage pour Combani et à 25 % pour Dzoumogné.

La saison des pluies est annoncée par Météo France pour début février dans le meilleur des cas et fin de la 2ᵉ semaine de février dans le pire scénario. Il s’agit de préserver nos ressources jusque là afin de tenir jusqu’à l’arrivée de la saison des pluies. Il est plus que jamais essentiel de maintenir les mesures préconisées d’économie de l’usage de l’eau.

Les tours d’eau continuent de s’organiser sur le format de 2 jours de coupures et 1 jour de remise en eau de 10h à 08h00 le lendemain matin. Le programme des coupures est disponible sur les sites internet de la SMAE, de la Préfecture ainsi que dans les mairies des communes concernées.

Il est primordial que les maires des communes du sud poursuivent leur travail de sensibilisation auprès de la population concernant le bon usage de l’eau, le respect de l’arrêté de restriction des usages de l’eau du 20 décembre 2017 et enfin l’utilisation conforme des rampes d’eau.

Les 34 rampes d’eau distribuant la seule eau potable des 8 communes du sud depuis le début des tours d’eau demeurent fermées la nuit et ouvertes chaque jour de 9h00 à 18h00.

De plus le SIEAM a entamé des travaux de réflexion à court, moyen et long terme au sujet de l’alimentation en eau sur le territoire et de la crise actuelle. À court terme un travail a été institué en partenariat avec les communes du sud concernées par les tours d’eau afin d’implanter les rampes en fonction du réseau de distribution d’eau, au centre des dits villages. Une interconnexion entre le nord et le sud pourra voir le jour dès 2017. Les polices municipales sont également appelées à concourir à la surveillance de ces rampes.

Des études seront réalisées, sur l’ouverture de nouveaux forages et, sur l’augmentation de la capacité de stockage de la retenue collinaire de Combani.

Il est à noter que tous les moyens et toutes les toutes les ressources du territoire sont mobilisées afin d’approvisionner en eau les habitants de l’île et tenir jusqu’à l’arrivée exceptionnellement tardive de la saison ces pluies.

Parallèlement à la réunion du comité de ressource en eau, le Secrétaire Général aux Affaires Régionales a réunit ce jour, les spécialistes concernées afin de mener le projet de la 3ᵉ retenue collinaire sans perdre de temps.

Le Préfet prend la mesure de la crise vécue par le territoire et travaille actuellement avec le niveau national afin de rendre compte de l’étendue des difficultés rencontrées à Mayotte et évaluer les moyens nationaux mobilisables en cas de sécheresse prolongée.

Enfin, concernant la rentrée des classes dans les communes du sud concernées par les tours d’eau. Les services du vice-rectorat, du Service Interministériel de Défense et de Protection Civile et de la de la SMAE ont travaillé de concert ces derniers jours afin de permettre l’ouverture dans les meilleures conditions possibles des 12 établissements du second degrés. Ils poursuivront leurs efforts avec les municipalités et le SIEAM afin de faire de même avec les établissements du 1er degrés.

Les 12 établissements du 2nd degrés ouvriront donc leurs portes dès demain.

Concernant les établissements des communes de Sada, Chiconi, Ouangani et Chirongui la rentrée est repoussée à lundi prochain.

Une trentaine d’établissement du 1er degré ont pu bénéficier des travaux de raccordement d’eau par le réseau d’adduction engagés pour le 2nd degré, ils seront donc en capacité d’ouvrir leurs portes. Pour d’autres établissements qui peuvent être raccordés via des travaux simples, la Préfecture met en place les moyens budgétaires permettant à la SMAE d’intervenir rapidement.

Certains établissements ont fait l’objet d’apport en citernes pour l’alimentation en eau. Le lycée agricole de Coconi a remis en route sa réserve existante.La situation du Centre Universitaire de Dembeni est également prise en compte.

Au regard de la situation, il est essentiel que chacun prenne conscience de ses habitudes de consommation. L’eau est vitale, elle doit faire l’objet d’une consommation raisonnée.

Il est à rappeler que pour les communes touchées par les tours d’eau que l’eau qui provient du robinet chez l’habitant, pour les usages alimentaires, la toilette des nourrissons et le lavage des dents, doit être portée à ébullition pendant 5 minutes, stockée dans un récipient fermé, propre et rincé à l’eau bouillante, dans un endroit frais, à l’abri de la lumière pendant 72h maximum.

L’eau provenant des rampes de distribution est potable et doit être stockée dans un récipient propre rincé à l’eau bouillante, dans un endroit frais, à l’abri de la lumière pendant 72h maximum.

Il est également rappelé aux personnes qui ne sont pas concernées par les tours d’eau que la stricte application de l’arrêté restreignant les usages de l’eau est une manifestation de solidarité avec les habitants du sud de l’île est une contribution aux efforts d’économie d’eau.

Pour toute question concernant les tours d’eau, la SMAE assure un standard téléphonique au : 02.69.61.11.42

 

> (CP comité sécheresse 11 janvier 2017) - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,16 Mb

 
 

A lire également :