Communiqués de presse diffusés en 2016

Comité sécheresse du 6 janvier 2016

 
 
Comité sécheresse du 6 janvier 2016

Comité sécheresse du 6 janvier 2016

Afin de faire le point sur l’état des réserves d’eau, le comité sécheresse, placé sous l’égide du Préfet de Mayotte, s’est réuni ce matin.

Si les derniers jours confirment l’installation du talweg de mousson, le niveau des réserves en eau reste néanmoins faible et pour y remédier, des nouvelles ressources vont être mises en service dans les prochains jours.

En effet, l’ouverture des forages de même qu’une liaison vers Dembéni et Bandrélé permettant le transfert d’eau potable, vont permettre de produire 2500m3 d’eau supplémentaires. D’autres moyens sont en cours de mobilisation, pour permettre de renforcer le réseau de distribution non seulement dans les semaines qui viennent, mais surtout de manière durable pour les années futures.

Dans ce contexte il est rappelé à chacun la nécessité de consommer l’eau de manière raisonnée afin de la préserver.

Le comité sécheresse se réunira à nouveau mercredi 13 janvier afin de faire un nouveau point de situation.

Rappel des principales mesures de l’arrêté du 3 décembre sont :

  • interdiction de lavage 24h/24h : sont interdits, sauf impératif sanitaire ou de santé publique, le lavage de tout véhicule (voitures, camions et engins) hors des stations professionnelles, le lavage des voiries, le lavage des bateaux de plaisance et professionnels, le lavage des bâtiments, façades, hangars, cours et trottoirs ;
  • Interdiction d’arrosage 24h/24h : arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des terrains de golf, des espaces sportifs et des aires et pistes de chantier ;
  • Interdiction d’arrosage et d’irrigation de 8h à 18h : irrigation par aspersion et arrosage des jardins potagers ;
  • Interdiction de remplissage et de maintien à niveau des piscines privées, hors établissements touristiques ;
  • Interdiction de prélèvements : tout prélèvement d’eau dans le milieu naturel sans autorisation

Tout contrevenant s’expose à la peine d’amende prévue pour les contraventions de la 5ᵉ classe.

 
 

A lire également :