Communiqué de presse

UNE AMBITION COLLECTIVE POUR l’ECOLE A MAYOTTE : CONCERTATIONS EN COURS

 

Le Préfet de Mayotte et la Vice-recteur ont rencontré les représentants des enseignants et des parents d’élèves le samedi 6 septembre pour échanger sur les conditions de la rentrée 2014. La scolarisation des enfants est un droit pour les enfants, un devoir pour les parents, les maires et l’Etat, un espoir pour tous.

Au-delà de la mise en oeuvre progressive, concertée et adaptée de la réforme des rythmes scolaires, il s’agit de bâtir ensemble un plan pour la jeunesse, son éducation dans de bonnes conditions, l’entrée de chacun dans la vie active.

Concernant les rythmes scolaires, pour les écoles en rotation à plus de 75%, l’organisation scolaire actuelle sera adaptée. Elle inclura une pause de 45 minutes garantissant l’amélioration des conditions d’apprentissage jusqu’à l’application de la réforme, au plus tard à la rentrée scolaire 2015. 

Pour l’ambition éducative, deux concertations vont avoir lieu : le 18 septembre avec les représentants des enseignants et des parents d’élèves. Le 24 septembre avec les Maires.

De nombreux Conseils d’école, instances démocratiques de proximité, se sont réunis pour permettre à tous les établissements de s’engager de manière constructive dans le respect de l’esprit de la loi. Leur travail est libre et sincère.

Les élus ont été invités à procéder à un état des lieux des moyens déjà mobilisés par les communes et à une évaluation précise des besoins, humains et matériels dans les semaines à venir. Grâce à ce travail, nous pourrons répondre à la fois aux questions qui se posent aujourd’hui et aux attentes de demain.

Concrètement, la mobilisation des Maires permettra l’attribution à chaque commune de sommes importantes pour mettre en place des activités dans chaque établissement. Le rectorat et la Préfecture ont aidé, tout au long de ces derniers jours, les services des mairies à transmettre leurs demandes.

Grâce à l’inventaire des besoins humains qui sera donné par les élus, la Préfecture pourra déployer les 400 emplois aidés qui ont pu être mobilisés. Ajoutés à tous ceux qui ont déjà été recrutés, ils enrichiront l’offre qui sera faite pour les enfants et leurs activités périscolaires.

Tout aussi important, il s’agit désormais de regarder ensemble plus loin. Il faut réunir toutes celles et ceux qui sont ambitieux pour la jeunesse. Il faut rénover, ouvrir, construire des classes. Il faut réfléchir pour améliorer la restauration scolaire. Il faut offrir de nouvelles filières professionnelles en lien avec les besoins du territoire.

La priorité à la jeunesse, réaffirmée par le Président de la République, trouvera sens à Mayotte en menant à bien collectivement l’ensemble de ces chantiers.

 

> (CP - Ambition collective pour l'école à Mayotte concertation en cours-12 sept 2014) - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,14 Mb