Communiqué de presse

Situation des personnes sur la Place de la République

 
 
Situation des personnes sur la Place de la République

Plusieurs familles se sont regroupées sur la Place de la République à Mamoudzou, suite aux expulsions menées ces derniers jours par des comités villageois.

Comme elle s’y est engagée, la Préfecture de Mayotte a procédé à un examen des situations administratives de ces personnes. Après ces vérifications et sur la base des certificats d’hébergement fournis par chacun, une liste des communes d’où proviennent ces documents a été établie. Comme cela a été convenu avec les élus lors de la réunion du 17 mai 2016, la liste a été transmise aux services concernés des mairies pour authentifier ces documents. Lors de la réunion du 23 mai 2016, présidée par le Préfet de Mayotte, Frédéric Veau, le retour des personnes expulsées dans leurs lieux d’hébergement initiaux a été acté avec les maires des 17 communes du département.

Les services de l’État restent mobilisés et particulièrement attentifs au sort des familles installées place de la République. Un poste de secours de la Croix Rouge a été installé et des toilettes sont à disposition. L’Agence régionale de santé a par ailleurs été mandatée pour réaliser chaque jour une évaluation sanitaire de ces personnes.

Dès l’installation de ces personnes, la Préfecture de Mayotte a réquisitionné une citerne d’eau potable. Celle-ci est quotidiennement remplie et n’a jamais été en rupture.

Dès l’arrivée de ces personnes sur la Place de la République, le Préfet a activé un centre opérationnel départemental pour suivre au plus près l’évolution de la situation. L’ensemble des acteurs de sécurité civile sont ainsi représentés afin de gérer au mieux cette crise. En raison de la promiscuité de ces personnes et des conditions d’hygiène difficiles, une évaluation est réalisée chaque jour par des médecins et un suivi attentif de la situation sanitaire est effectué. Dans ce cadre, aucun cas de choléra, de gale ou autre maladie n’a été signalé à ce jour.

 
 

A lire également :