Communiqué de presse

Réunion de sécurité et de prévention au collège de Chiconi

 
 
Réunion de sécurité et de prévention au collège de Chiconi

Réunion de sécurité et de prévention au collège de Chiconi

Dans le prolongement de la visite effectuée au collège de Tsingoni, le Préfet a demandé la tenue d’une réunion de sécurité et de prévention au collège de Chiconi ce vendredi 5 février.

L’objectif de cette réunion, menée par la directrice de cabinet du Préfet, Florence Ghilbert-Bezard, consistait à faire le point sur les dispositifs de sécurité en place et à envisager en partenariat avec tous les acteurs concernés, des pistes pour renforcer la sécurité et la sûreté dans et aux abords de cet établissement scolaire.

Cette réunion a rassemblé autour de ces questions le principal de l’établissement et de son adjoint, le directeur de cabinet du vice-recteur, le maire de la commune Chiconi et un adjoint au maire de Ouangani ainsi que la conseillère départementale de Ouangani, des représentants de la police municipale, de la gendarmerie, la coordonnatrice du CLSPD (conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance), la directrice de l’association Peps ainsi que la déléguée du Préfet en charge de la politique de la ville.

Ont été également associés à ces échanges, des délégations de parents d’élèves et de professeurs de l’établissement.

La réunion a débuté par la présentation d’un diagnostic de sécurité que le Préfet avait demandé aux forces de l’ordre immédiatement après les évènements. Il a été acté qu’un dispositif de vidéo-surveillance allait être installé très prochainement. Un travail de réhabilitation et de renforcement des clôtures est en cours de réalisation et permettra de renforcer la sécurité passive de l’établissement.

Pour répondre de façon concrète à la demande de renforts humains au sein du collège, notamment aux heures d’entrée et de sortie et pendant la pause méridienne, six médiateurs seront affectés dès lundi au sein de l’établissement. Un dispositif plus pérenne est néanmoins engagé avec le recrutement de volontaires en service civique et une augmentation des contrats uniques d’insertion (CUI).

Par ailleurs, l’ensemble des participants a souhaité que l’implication des parents d’élèves se poursuive afin de maintenir un dialogue constructif.

Au regard de ces nouveaux moyens, tant humains que financiers, le Préfet appelle à une reprise des cours dès lundi.

 
 

A lire également :