Communiqué de presse

Qualité du ciment importé et commercialisé à Mayotte

 

Suite aux informations parues ce matin dans la presse locale, la DIECCTE (1) tient à apporter les précisions suivantes :

 

Depuis 2012, les services de l’Etat sont très attentifs sur le sujet de la qualité du ciment importé à Mayotte et en particulier de sa teneur en chrome VI hexavalent.

Pour toutes les importations réalisées, il est exigé une déclaration de conformité et un certificat d’analyse en rapport direct avec le produit importé ;

 

Il peut être rappelé que tous les importateurs de ciment ont fait l’objet depuis septembre 2013, d’une mesure d’injonction administrative les obligeant à mettre en place une procédure d’auto-contrôle et dans ce cadre de faire procéder à des analyses de leur ciment selon l’échéancier prévu par la norme NF 197-1.

 

Un opérateur privé peut faire réaliser des analyses des produits commercialisés par ses concurrents, cela au besoin, sous le contrôle d’un huissier.

En tout état  de cause, ces informations ne valent que comme un simple renseignement ponctuel et il ne peut en en aucun cas être tiré de cela, de conclusions à caractère général.

Les règles procédurales prévues par le Code de la Consommation et qui définissent les modalités des prélèvements officiels, sont très précises, encadrées et surtout elles doivent respecter le principe du contradictoire c’est-à-dire permettre à l’intéressé de demander une contre expertise.

 

(1) DIECCTE : Direction des Entreprises, de la consommation, de la concurrence, du Travail et de l'Emploi

 

> CP_DIECCTE_qualité du ciment importé a Mayotte - 6 fév 2015 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb