Communiqué de presse

PREVENTION RISQUES INCENDIES DE FORETS

 
PICTIncendie

crédit photo DAAF

La saison sèche sur Mayotte est désormais bien installée. Au cours des mois d'avril à juin derniers, l'île enregistre un déficit de pluviométrie de 52% par rapport aux moyennes habituellement constatées.

Celui-ci s'établit d'ailleurs à 66% si l'on considère uniquement les mois de mai et juin.

Ainsi, la saison actuelle est la deuxième période la plus sèche enregistrée sur Pamandzi depuis 1950 (la plus sèche étant 1957) ainsi que sur M’tsamboro depuis 1992.

Cette période de sécheresse étant favorable à la propagation des feux de forêts, les services de l’État rappellent :

  • qu’il est interdit à toute personne autre que le propriétaire ou son ayant droit d’allumer des feux ;
  • qu’il est interdit d’allumer des feux à moins de 200m des bois et forêts ;
  • que le pâturage après incendie dans les bois et forêts et biens agroforestiers est interdit pendant une durée d’une année ;
  • que l’incendie volontaire de bois, forêts, landes et plantations d’autrui est considéré comme un délit relevant du code pénal (amende de 30.000€ et 2 ans de prison).

Durant cette période de sécheresse, la Préfecture compte sur la vigilance et la responsabilité de tous pour préserver les milieux naturels de l’île, et la sécurité des hommes en charge de combattre les incendies de forêts.

Il convient toutefois d'indiquer que cette sécheresse actuelle n'a que peu d'impact pour l'instant sur les réserves en eau de l'île (retenues de Combani et Dzoumogne notamment).

Numéros de téléphone utiles :

  • en cas de feu de végétation : pompiers : 18 (depuis un fixe) ou 112 (depuis un portable)
  • pour tout renseignement : DAAF : 02-69-61-12-13

> CP_prévention risques incendies de forets-1aout2014 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,21 Mb