Communiqué de presse

Mayotte perd un grand défenseur des droits des Mahorais

 

Seymour MORSY, Préfet de Mayotte, au nom de l'Etat, s'associe à la peine de la famille, du monde syndical, et des Mahorais à l'occasion du décès brutal de Kamiloudine Djanffar, secrétaire général adjoint de la CGTMa et 2ème Vice-président du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) de Mayotte, dans sa quarante cinquième année.

Kamiloudine Djanfar était l'un des piliers de l'organisation syndicale CGTMa créée en 2001. Ce syndicaliste a été l'un des partisans de combats syndicaux d'ampleur tels que l'intégration des instituteurs de l'île dans le corps des professeurs des écoles, l'alignement du niveau de rémunération sur le SMIG métropolitain, la lutte contre la vie chère.

En complément de son action au sein du CESE, Kamiloudine Djanfar avait créé son association de consommateurs, Indecosa, dont il avait pris la présidence et avec laquelle il siégeait au sein de l'observatoire des prix et des revenus de Mayotte dans le cadre des travaux du BQP (Bouclier qualité prix).

Le Préfet salue les 15 années d’action syndicale dans un esprit de construction, de fermeté mais toujours dans le respect de l'autre. Mayotte perd un grand défenseur des droits des Mahorais.