Communiqué de presse

Garantir la sécurité et la tranquillité publiques à Mayotte

 
Garantir la sécurité et la tranquillité publiques à Mayotte

Garantir la sécurité et la tranquillité publiques à Mayotte

Dans le cadre de leur mission de sécurisation et de garantie de l’ordre public, les forces de l’ordre assurent chaque jour des opérations sur l’ensemble de l’île. Sous l’autorité du Préfet de Mayotte et du Procureur de la République, ces dispositifs peuvent être organisés de manière conjointe par les effectifs de gendarmerie, de police nationale auxquels s’associent régulièrement les polices municipales.

Afin d’illustrer cet engagement et rappeler que force doit rester à la loi, la directrice de cabinet du Préfet de Mayotte, Florence Ghilbert-Bezard, a accompagné les effectifs de gendarmerie lundi soir sur le terrain.

Plusieurs points de contrôle étaient établis sur le département : à Longoni, Koungou, Mtsamboro et sur les deux communes de Petite-Terre. Des dispositifs statiques et mobiles ont été déployés, afin de contrôler à la fois les véhicules et les personnes. Sur réquisition du Procureur de la République, des fouilles de véhicules ont été menées.

Sur le dispositif de Grande-Terre (Koungou et Mtsamboro), 20 gendarmes de la brigade de Mamoudzou, du PSIG de Koungou, de la gendarmerie mobile ainsi que l’équipe cynophile étaient engagés. 49 véhicules et 71 personnes ont été contrôlés, permettant de relever huit infractions routière. Un véhicule a été placé en fourrière et un couteau a été trouvé à terre, sur un des points de contrôle.

En Petite-Terre (Dzaoudzi-Labattoir et Pamandzi), 15 gendarmes étaient mobilisés ainsi que sept policiers municipaux. Les effectifs ont ainsi pu contrôler 99 personnes et 83 véhicules. Sept infractions routières ont été constatées ainsi qu’un refus d’obtempérer menant le conducteur d’un scooter en garde à vue. 21 étrangers en situation irrégulière ont été interpellés, dont 15 aux abords de la barge.

 
 

A lire également :