Communiqué de presse

Des crédits CNDS mobilisés en 2015 pour soutenir le sport à Mayotte

 
Des crédits CNDS mobilisés en 2015 pour soutenir le sport à Mayotte

L’enveloppe annuelle 2015 du Centre National du Développement du Sport (CNDS) mobilisée pour Mayotte s’élève à 997 490 € dont 72 000 € pour le plan « sport emploi » dans les quartiers politique de la ville (QPV).

Grâce à cette enveloppe, l’Etat soutient 18 emplois dont huit relèvent du « plan citoyens du sport » visant particulièrement les jeunes des quartiers politique de la ville (QPV).

Ces emplois sont portés par les comités, les ligues et les clubs sportifs sur la base d’une contractualisation sur quatre ans.

Par ailleurs, le CNDS a retenu pour 2015 deux projets d’équipements sportifs structurants, qui font l’objet d’un co-financement Etat et Département :

  • la construction de vestiaires et sanitaires entre le plateau polyvalent et le terrain de football de Bandrani, dans la commune de Sada, pour lesquels le CNDS s’engage à hauteur de 310 666€ sur un projet de 776 666 €
  •  l’aménagement du terrain de football de Combani (sanitaires, vestiaires et local de stockage) dont la part CNDS s’élève à 48 200€ pour un projet de 241 000 €

Concernant le dossier du projet de complexe sportif Cavani , celui-ci a fait l’objet d’une nouvelle et exceptionnelle demande de prorogation à hauteur de 3 999 800€ pour un montant subventionnable de 9 399 291€.

Pour rappel, le CNDS est un établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministre chargé du sport, représenté en instance territoriale par le Préfet nommé « délégué territorial » par le directeur général du CNDS.

Relayé au niveau local par la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DJSCS), il a pour mission la mise en œuvre des orientations ministérielles relatives au développement de la pratique sportive pour tous. Ces attributions nécessitent une gouvernance partagée à travers une commission territoriale, co-présidée par le directeur de la DJSCS (sur délégation du Préfet) et par le président du Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) . La commission territoriale constitue non seulement un organe de concertation des financements déconcentrés mais également un espace de réflexion et de délibération sur l’aménagement des politiques sportives régionales en collaboration avec les collectivités locales et les personnalités qualifiées.

En 2015 les orientations nationales ont défini les priorités suivantes :

  • réduire les inégalités d’accès à la pratique sportive pour tous
  • promouvoir la pratique sportive comme facteur de santé
  • accompagner l’accès au haut niveau, à travers des aides apportées aux « Jeunes Talents Mahorais »
  • soutenir les Jeux des îles de l’Océan Indien
  • soutenir la professionnalisation du mouvement sportif par le développement de l’emploi
 
 

A lire également :