2017

Visite de la Croix Rouge et des Céméa

 
Visite de la Croix Rouge et des Céméa

Ce jeudi 16 mars 2017 le Préfet de Mayotte, Frédéric Veau, a rencontré deux acteurs importants du tissu associatif et social de Mayotte : la Croix-Rouge française et les Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (Céméa).

La Croix-Rouge est un opérateur majeur dans la mise en œuvre de la politique de l’État de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale sur le territoire. Cette association mobilise une centaine de bénévoles, 25 salariés et quatre volontaires en service civique. Pour mener à bien ses missions, la Croix-Rouge française bénéficie de fonds émanant de la Direction départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DJSCS), de l’Agence régionale de santé (ARSAgence Régionale de Santé), du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et de la Caisse de sécurité sociale de Mayotte (CSSM). S’ajoutent à ces financements le Fonds Social Européen (FSEFonds social européen) et le Fonds Asile Migration Intégration (FAMI) ainsi qu’une participation du Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP), pour un budget annuel de fonctionnement de 1,7 millions d’euro.

Lors de cette visite, le Préfet de Mayotte s’est d’abord rendu à la « Vestiboutique » de l’association, puis au siège, afin de rencontrer les salariés et bénévoles et d’échanger avec eux.

L’action de la Croix-Rouge française fait l’objet d’une convention avec la DJSCS, qui encadre cinq dispositifs :

  • L’équipe mobile sociale d’accès aux droits (EMS)  qui a pour objectif d’aller à la rencontre des personnes en situation d’exclusion et de grande précarité résidant en zone urbaine ou rurale afin de les informer et de les accompagner dans leurs démarches d’accès aux droits. À ce titre, elle joue un rôle d’observatoire et de veille sociale sur l’ensemble du département.
  • Les Espaces solidaires de proximité  qui est un programme d’aide alimentaire mobile innovant à destination des personnes en situation de précarité est mis en place sur le territoire. En partenariat avec les communes, la distribution de l’aide alimentaire est organisée sur 8 sites Pamandzi, Mtsangamouji, Bandraboua, Sada, Chirongui, Bandrélé (tous les 15 jours) et Koungou, Passamainti (une fois par semaine).Cette distribution d’aide alimentaire est couplée avec des activités annexes d’ateliers (Education nutritionnelle, activités sportives (Fitness), sensibilisation à la santé, information sur l’accès aux droits). Une aide complémentaire est accordée par le biais de la vestiboutique ( vente de vêtements à prix modérés)
  • Le Service Intégré d’accueil et d’orientation(SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation: Mis en place en décembre 2012, le SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation urgence et insertion coordonne la demande et l’attribution des 193 places d’hébergement d’urgence et d’insertion financées par l’État. Il contribue également à l’observation sociale dans le domaine de l’hébergement/logement.
  • Le dispositif d’intermédiation locative en faveur des réfugiés statutaires d’une capacité de 30 places financé sur appel à projet national DIHAL avec des contributions financières de la DJSCS et du FAMI (fonds asile, migration, intégration).
  • La prévention spécialisée : Dispositif financé dans le cadre de la protection de l’enfance

L’effort de l’Etat dans le domaine social et plus particulièrement dans le domaine de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion est significatif et en hausse constante puisque les fonds alloués à l’association en 2015 étaient de 527 700€ et de 776 593€ en 2016.

Frédéric Veau s’est ensuite rendu dans les locaux du Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Éducation Active (CEMEA) afin de visiter le Point Accueil Écoute Jeune (PAEJ) et rencontrer les jeunes suivis par la structure à Passamainty. Son passage a également été l’occasion de voir le Foyer d’accueil pour jeunes en insertion et en formation professionnelle (FAJIFP).

Les CEMEA sont actifs à Mayotte depuis une vingtaine d’années. Ils portent plusieurs dispositifs importants :

  • Le point accueil écoute jeunes (PAEJ), mis en en place en 2014 : qui est un dispositif qui a pour but d’offrir, aux jeunes de 10 à 25 ans et à leurs parents, des lieux neutres, confidentiels, où ils sont écoutés et orientés. Ce dispositif s’adresse en priorité aux enfants, adolescents, jeunes majeurs qui rencontrent diverses difficultés : conflits familiaux, mal être, échec scolaire, conduites à risques, violences, délinquance, fugues, errance
  • Le foyer d’accueil des jeunes en insertion professionnelle: qui est un dispositif expérimental d’hébergement temporaire de jeunes en insertion professionnelle d’une capacité d’accueil de 12 places qui a été mis en place pour permettre à des jeunes résidant dans les régions éloignées de Mamoudzou de pouvoir suivre leurs formations localisées très souvent à Mamoudzou et entamer des démarches d’insertion professionnelle. Ce besoin a été exprimé par la Mission locale et les organismes de formation locaux. Depuis sa création, le foyer a pu héberger 60 jeunes (37 garçons, 23 filles).
  • Les projets de réussite éducative : qui apporte un soutien et une expertise aux territoires dans la mise en place des projets de réussite éducative, complémentaires aux projets de rénovation urbaine engagés à Mayotte.

Le Préfet de Mayotte a tenu à encourager et féliciter les équipes de bénévoles et salariés, et a salué le volontarisme des jeunes rencontrés.

 
 

A lire également :