2017

8 mars 2017 : Journée internationale des droits des femmes

 
8 mars 2017 : Journée internationale des droits des femmes

À l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits des femmes, plusieurs actions sont menées sur le département avec le soutien de la délégation régionale aux droits des femmes de la préfecture de Mayotte
  • Tournoi de Paintball féminin organisé par May Wild Paintball (route de Soulou, Tsingoni), de 10h à 16h, le dimanche 5 mars

Un tournoi de paintball réunira entre 8 et 12 équipes de 5 joueuses, uniquement des femmes. L'objectif de ce tournoi est de promouvoir le paintball et ses valeurs sportives auprès de la gente féminine, notamment l'esprit d'équipe, le fair-play et l'estime de soi.

  • Rassemblement festif et culturel au plateau sportif polyvalent de Mtsapéré, organisé par l’association pour la condition féminine et l’aide aux victimes (ACFAV) le mercredi 8 mars dès 7h30 jusqu’à 12h30

La célébration de cette journée des droits des femmes sera axée sur le thème « de la place de la femme dans la famille ». Trois ateliers seront proposés, mettant en avant les savoir-faire des femmes mahoraises : leur mise en beauté, leur tenue traditionnelle et leurs savoir-faire artisanaux et culinaires.

Cette journée sera axée sur des moments d’échanges, dans une ambiance rythmée par des chants et danses traditionnelles. Défilé, exposition, débats animeront le rassemblement tout au long de la matinée. Une sensibilisation sera également proposée au public sur les différentes maladies touchant majoritairement les femmes (sida, cancer du col de l’utérus, diabète...).

  • Soirée documentaire, le mercredi 8 mars à partir de 19h30 sur Mayotte 1ère

Diffusion du documentaire « Chatouilleuses d’obstacle », de Jérôme Florenville. Ce film suit le parcours de plusieurs générations de sportives mahoraises. Au-delà d’une immersion dans le sport féminin à Mayotte, ces portraits tissent un état des lieux de la condition féminine dans le 101e département français.

L’émission sera ensuite suivie d’un débat Kala oi Dala sur la pratique du sport au féminin.

 
 

A lire également :